Hispano Belga asbl, Paprika asbl et De Pianofabriek s’associent pour mettre en avant la culture latino-américaine à travers différentes facettes.

Le festival est repris dans la programmation du Parcours de Convivialité de Saint-Gilles 2008

——–

Exposition – ADRIAN JURADO MENDOZA

Du 15 au 26 novembre 2008

© Adrian Jurado Mendoza

© Adrian Jurado Mendoza

Le désir de peinture chez Adrian Jurado Mendoza (né à Mexico city à l’aube des années 70) a été spontanément un désir de peindre “grand”. Formé à l’Académie de San Carlos (UNAM) et au sein de la fameuse école l’Esméralda (INBA) dans un pays marqué par le Muralisme, l’artiste s’est vite situé du côté de ceux qui voient la peinture comme l’expression d’un rapport au monde et un moyen de protestation. Il choisit délibérément d’approcher la peinture monumentale, fruit de l’engagement – nécessaire – de l’artiste.
Dans une recherche effrénée de la matière, ses peintures montrent des corps situés dans un espace non défini, et s’inscrivent dans un discours principalement allégorique et symbolique, faisant référence aux maux générés par l’intolérance, la guerre, le poids de l’Histoire. Les personnages sont anguleux, souffrants, tordus jusqu’au démembrement. Dans ces corps meurtris, même les courbes deviennent dures. Il donne aux gestes de la main une importance accrue: crispées, écartelées ou menaçantes, elles sont signes d’autorité ou geste de douleur, refus, protection.
Adrian Jurado Mendoza apparaît comme un catalyseur des diverses voix de notre temps. Il pénètre dans les énigmes de l’être, travaille et crée comme un archéologue à la recherche des signes, des lieux du passé pour en extraire notre histoire et le sens de notre existence.

Avec le soutien de l’ambassade du Mexique

——–

Rencontre autour du thème « L’art Latino-américain et l’engagement social ou politique »

Vendredi 14 novembre 2008

Rencontre avec l’artiste, Adrian Jurado Mendoza et Heriberto Lopez Perez, écrivain et critique d’art autour du thème de « L’art Latino-américain et l’engagement social ou politique ». La rencontre s’appuiera sur le travail d’Adrian Jurado Mendoza et le muralisme mexicain pour aborder plus largement la thématique de l’engagement à travers l’art.

Heriberto LOPEZ PEREZ, exilé d’origine colombienne. Poète, écrivain et dramaturge. Auteur de romans et pièces de théâtre de la collection d’auteurs « Antioqueños », Premier Prix National de Littérature « Tomás Carrasquilla » en Colombie. Il est également le coordinateur de rédaction de la revue Panorámica Latinoamericana en Belgique.

——–

Concert – CARMIÑA
« Mirando al Sur » (Latin Jazz)

© Carmiña

© Carmiña

Samedi 15 novembre 2008


Carmiña est originaire de Santa Cruz de la Sierra en Bolivie. Elle quitte sa ville natale à dix-huit ans pour suivre des cours d’anglais à Londres, après quoi elle arrive à Bruxelles et commence à jouer dans les clubs jusqu’à ce que le guitariste Francis Goya l’invite à participer à son projet latino-américain dans lequel elle partage le premier plan avec lui: trois albums orientés “latin pop” naissent. Le succès est au rendez-vous: un disque d’or aux Pays-Bas et un prix “EDISON”!

Avec « Mirando al Sur », elle interprète un répertoire inspiré par de nombreux pays d’Amérique Latine, alternant les compositions originales et les reprises, dans l’ambiance intime qui la caractérise.

Dans le cadre de la série de concerts Mujeres organisée par De Pianofabriek du 18.10.2008 au 04.04.2009.